La sirène en Afrique : Mami Wata, la mère des eaux



Statue Mami WataEn Afrique, Mami wata la sirène est la mère des eaux. C'est une déesse vaudou autant crainte que vénérée, moitié-femme moitié-poisson qui véhicule de nombreuses peurs chez les africains et notamment pour les pêcheurs mais qui serait d'une extrème générosité pour les gens qui lui voue leur adoration.

Elle est également appelée à l'aide par les femmes souhaitant procréer pour ses pouvoirs sur la fécondité.

On ne sait à quel moment elle a fait son apparition dans la culture africaine mais il semblerait qu'elle existe depuis la nuit des temps et bien avant la colonisation contrairement aux racontars populaires.

Un squelette de sirène retrouvé

Une créature étrange a d'ailleurs été retrouvée au Gabon en 2007 mais il apparait après autopsie qu'il sagissait d'un canular. Une des nombreuses thèses ayant été rédigées par des experts dit ainsi :



Squelette Mami Wata

« Cette sirène à un défaut de conception qui relève de l'aberration : le haut du corps est à structure osseuse alors que le bas du corps est maintenu par une structure d'arrêtes cartilagineuses. Il n'y a aucune chance que la nature ait pu produire une telle chose. On peut imaginer toutes les formes et certains bestiaux ont des formes vraiment contre productives et parviennent à subsister mais quel que soit la forme d'un animal il est toujours issu d'une seule cellule et toutes les parties du corps devraient pouvoir être produites par le même code génétique. »

Et voici un lien menant vers un site anglais qui explique toute la supercherie depuis le départ :

http://urbanlegends.about.com/library/bl_merman_carcass4.htm

Le mystère reste donc entier !


Mami Wata